Vous ne m êtes pas inconnu.e

Photographie : Nadine Barbançon

Enregistrement – Mixage : Delphine PRAT, Belles Oreilles
Avec les voix de: Gena, Vahé, Eric, Carmen, Eole, Anne, Anna, Amadou, François, Morciré, Ibrahima, Nadine, André

Enregistrements réalisés en Février 2019 : ECOUTER

Comme de nombreux collectifs d’habitants autour de la région grenobloise et en France, le Collectif d’Accueil des Réfugiés du Trièves (CART) reçoit depuis deux ans des hommes et des femmes demandeurs d’asile provenant de nombreux pays, et qui se heurtent au manque de places en hébergement d’urgence.

Ils sont ainsi accueillis temporairement, notamment par des familles bénévoles, chez eux.
Nadine Barbançon a photographié en 2016 et 2017 ces premières rencontres avec des hébergeurs et leurs hôtes.

Les réfugiés ne sont pas des images à plat sur un écran de télévision. Comment transfigurer l’enjeu de milliers d’inconnus en une relation particulière ? Comment laisser entrevoir la possibilité pour chacun d’être à la hauteur de cet enjeu humain ?
Avec cette première série de photographies et de pointillés de conversation, la photographe nous invite à entendre ce langage intime et universel de la fraternité.

 

Voir le document de présentation

Information et location :

info@tangibles.photo / 06 22 40 03 72

Descriptif technique

18 tirages vinyle. 46 x 70cm contrecollés PVC

Pointillés de conversation
30 cartels Textes cartonnés 21 X 21 cm,

1 fichier Son, enregistrement des voix.

Nadine Barbançon

Voir son travail

Après des études en audiovisuel c’est à la School of Art and Design (Angleterre) que son parcours se cristallise autour de la Photographie. Lors d’une résidence artistique de 3 ans et l’édition de » A/franchir » dans un quartier populaire, la question de voir et d’être vu devient déterminante ; une voie nouvelle s’ouvre sur la photographie sociale : en 2014, elle débute une collaboration avec un local de femmes Sdf («Une fenêtre sur la rue»), puis depuis dix ans avec des personnes âgées sur les représentaions de la vieillesse : «Au bord du Lac» (2014), « Still Living»(2018), «Juste avant de partir» (2018), «Le temps des possibles»(2019), «Prendre la Route» (2023), «Les petites combines de la vie» (2021), série lauréate du Mois de la Photo Grenoble. En 2023-24 elle expose entre autres « Le Miroir recollé » une collaboration autour des représentations du handicap à l’Espace d’Art Contemporain du Pays Rochois

Photographie : Nadine Barbançon

Enregistrement – Mixage : Delphine PRAT, Les Belles Oreilles
Avec les voix de: Gena, Vahé, Eric, Carmen, Eole, Anne, Anna, Amadou, François, Morciré, Ibrahima, Nadine, André

Enregistrements réalisés en Février 2019 : ECOUTER

Comme de nombreux collectifs d’habitants autour de la région grenobloise et en France, le Collectif d’Accueil des Réfugiés du Trièves (CART) reçoit depuis deux ans des hommes et des femmes demandeurs d’asile provenant de nombreux pays, et qui se heurtent au manque de places en hébergement d’urgence.

Ils sont ainsi accueillis temporairement, notamment par des familles bénévoles, chez eux.
Nadine Barbançon a photographié en 2016 et 2017 ces premières rencontres avec des hébergeurs et leurs hôtes.

Les réfugiés ne sont pas des images à plat sur un écran de télévision. Comment transfigurer l’enjeu de milliers d’inconnus en une relation particulière ? Comment laisser entrevoir la possibilité pour chacun d’être à la hauteur de cet enjeu humain ?
Avec cette première série de photographies et de pointillés de conversation, la photographe nous invite à entendre ce langage intime et universel de la fraternité.

 

Voir le document de présentation

Information et location : info@tangibles.photo / 06 22 40 03 72

Descriptif technique

18 tirages vinyle. 46 x 70cm contrecollés PVC

Pointillés de conversation
30 cartels Textes cartonnés 21 X 21 cm,

1 fichier Son, enregistrement des voix.

Nadine Barbançon

Voir son travail

Après des études en audiovisuel c’est à la School of Art and Design (Angleterre) que son parcours se cristallise autour de la Photographie. Lors d’une résidence artistique de 3 ans et l’édition de » A/franchir » dans un quartier populaire, la question de voir et d’être vu devient déterminante ; une voie nouvelle s’ouvre sur la photographie sociale : en 2014, elle débute une collaboration avec un local de femmes Sdf («Une fenêtre sur la rue»), puis depuis dix ans avec des personnes âgées sur les représentaions de la vieillesse : «Au bord du Lac» (2014), « Still Living»(2018), «Juste avant de partir» (2018), «Le temps des possibles»(2019), «Prendre la Route» (2023), «Les petites combines de la vie» (2021), série lauréate du Mois de la Photo Grenoble. En 2023-24 elle expose entre autres « Le Miroir recollé » une collaboration autour des représentations du handicap à l’Espace d’Art Contemporain du Pays Rochois

Nadine Barbançon

Voir son travail

Après des études en audiovisuel c’est à la School of Art and Design (Angleterre) que son parcours se cristallise autour de la Photographie. Lors d’une résidence artistique de 3 ans et l’édition de » A/franchir » dans un quartier populaire, la question de voir et d’être vu devient déterminante ; une voie nouvelle s’ouvre sur la photographie sociale : en 2014, elle débute une collaboration avec un local de femmes Sdf («Une fenêtre sur la rue»), puis depuis dix ans avec des personnes âgées sur les représentaions de la vieillesse : «Au bord du Lac» (2014), « Still Living»(2018), «Juste avant de partir» (2018), «Le temps des possibles»(2019), «Prendre la Route» (2023), «Les petites combines de la vie» (2021), série lauréate du Mois de la Photo Grenoble. En 2023-24 elle expose entre autres « Le Miroir recollé » une collaboration autour des représentations du handicap à l’Espace d’Art Contemporain du Pays Rochois

© Tout droits réservés Tangibles 2024 | Mentions légales
Développé avec Marion Gueydan Webmaster

33 bis rue Joseph Chanrion, 38 000 GRENOBLE
info[@]tangibles.photo